Quoi faire en cas de dépression

Pour une vision différente de la dépression

Quoi faire en cas de dépression ? Nous considérons généralement la dépression comme un symptôme contre lequel il faut lutter. Toute personne ayant déjà vécu une véritable période dépressive sait à quel point cela est difficile et handicapant pour soi même ainsi que pour l’environnement proche. Nous ne nous attarderons pas ici sur l’importance de l’amygdale dans ce phénomène tout simplement car nous voulons orienter notre réflexion de manière totalement différente.

Comment ?

Nous allons prendre l’exemple symbolique de la Nature. Dans la nature atmosphérique se succèdent des moments ou des zones de haute pression et de basse pression. Quand les conditions sont de haute pression, il fait globalement beau. Pourtant, un excès de haute pression peut engendrer un changement de pression et le temps se modifie avec des phénomènes pluvieux ou orageux. C’est un phénomène naturel observable aisément.
Et si la dépression n’était en fin de compte que la solution que trouvait le corps pour retrouver un équilibre ? (Par corps, j’entends la relation entre la dimension physique et la dimension psycho-émotionnelle.)

Est-ce si bon de vivre sous (haute) pression ?

Force est de constater que nous sommes de plus en plus soumis à des phénomènes de tensions professionnelles, conjugales, parentales, financières…
La médecine prend en charge les désagréments du symptôme sans aller chercher à résoudre les causes créatrices du symptôme. Et elle laisse les personnes victimes de dépression à la merci de la chimie (qui parfois n’opère pas ou pas suffisamment sur le long terme avec les problématiques de rechute ).
La dépression est toujours signe d’une zone de haute pression passée en soi qui n’a pas été ni écoutée, ni questionnée, encore moins résolue.
Bien sûr, cette zone de haute pression peut prendre bien des formes (stress, perfectionnisme, exigence exagérée, dévalorisation…). Mais il n’en reste pas moins qu’elle a, dans l’obscurité, créé les conditions de la dé-pression, afin de retrouver un équilibre.

Notre chemin de guérison, ou plutôt de santé, est donc de trouver une manière de prévenir les excès de « haute pression » en apprenant à porter un regard intérieur cohérent.
Ce regard permet  de s’ajuster correctement aux conditions extérieures, afin de trouver un équilibre harmonieux, synonyme de santé.

Si la dépression s’est installée, il devient encore plus nécessaire d’aller visiter le passé pour trouver les causes déclenchantes ainsi que les causes structurantes afin d’y apporter des solutions dans la réalité présente. Le traitement médical peut alors devenir un réel soutien à ce travail, mais pas une fin en soi.

Je peux vous apporter un regard neuf sur ces situations difficiles