Stages

Stages week-end d’art thérapie

Vous habitez dans la région de Lyon, Brignais, Mornant… Vous avez plus de facilités pour venir à Saint-Martin-la-Plaine le week-end ?
J’ai créé pour vous les stages de week-end ! Vous désirez vous investir dans l’expression picturale à visée analytique, apprendre à vous connaître, résoudre vos souffrances, et jouir du plaisir de créer et de peindre dans un cadre convivial ? 

Je vous propose différentes formules pour rendre accessible cette pratique à un maximum de personnes.
Les groupes sont constitués de 7 personnes.

Le week-end comprend  : conférence sur le thème, peinture, analyse.

  • 10 et 11 octobre 2020 : Développer sa sérénité

  • 21 et 22 novembre 2020 : Acceptation et liberté

  • 27 et 28 mars 2021 : Enfant antérieur – enfant intérieur

  • 19 et 20  juin 2021 : Se libérer de la dépendance affective

TARIF : 100 € le week-end, matériel compris – sur inscription.

Journée de  méditation silencieuse

Par l’attention sur l’instant présent et sur la respiration, la méditation favorise une attitude intérieure pleinement consciente et une qualité de vie plus intense.

La méditation permet également une prise de recul face aux évènements du quotidien.

Elle est, aussi un lieu d’introspection nous permettant de questionner le sens même de notre existence et de notre place au sein de l’univers.

Pratique hebdomadaire :

Chaque vendredi de 19h à 20h  
Sur inscription seulement
Places limitées
10 € la séance ou 30 € le mois

Journée de pratique intensive 
:

Dimanche 25 octobre 2020
Dimanche 30 mai 2021.

Stage d’été 2021

L’été est le moment idéal pour se ressourcer et se retrouver avec soi même pour faire le point sur l’année écoulée. C’est également le moment de préparer de nouveaux projets.

C’est  un temps propice à l’introspection, à la découverte de nos fonctionnements pour construire en conscience une existence la plus harmonieuse et intense possible.

Du 31 juillet au 6 août 2021.

 

Stage d’été d’art-thérapie et de méditation aout 2020 Atelier Coloressence Jean François Richard