J’ai fait un petit questionnaire sur les bienfaits de la méditation pleine conscience, auprès de personnes néophytes, et je vous retransmets leurs questions et mes réponses.

 bienfaits de la méditation pleine conscience Atelier Coloressence Rhône Alpes

C’est quoi la méditation silencieuse ?

La méditation silencieuse c’est s’arrêter.
On s’assoit dans une certaine position, posture comme on dit, tranquillement et on se contente de respirer et d’être attentif à ce qui se passe en nous (et également autour de nous). 

Alors, à quoi ça sert ?

Fondamentalement, ça ne sert à rien puisqu’il s’agit simplement d’être présent à soi-même et à la vie. Par contre, le fait de faire cela a des effets secondaires très bénéfiques pour notre santé et notre équilibre intérieur, comme le démontrent aujourd’hui de nombreuses études scientifiques.
La méditation sert également à aborder la vie, notre quotidien avec plus de recul et de présence. On a un regard neuf, ouvert sur les choses et les gens qui nous entourent. On devient plus attentif : au lieu de conduire sa voiture les yeux dans le vague, on regarde les conducteurs et on peut leur sourire, on détaille un arbre et ses feuilles sur notre chemin, un chien qui passe, sa couleur, son attitude, et cela nous rend plus vivant.
Le fait d’être plus conscient de la vie autour de nous rend notre esprit plus distrait d’éventuels soucis puisqu’on est dans le présent.

À quoi on pense pendant la méditation ?

À rien. on se contente d’accueillir nos pensées et de les laisser s’exprimer et disparaître sans les entretenir. Pendant ce temps de méditation, on laisse la pensée, on ne se focalise pas sur elle, elle fonctionne, mais n’est pas la priorité de ce temps.

Est-ce que ce n’est pas énervant ou ennuyeux de rester sans bouger et silencieux pendant une heure ?

Cela peut l’être car la méditation est un révélateur de ce qui est ou de ce que nous sommes plus ou moins consciemment. Si nous sommes tendus, la tension va apparaître, si nous sommes fatigués, la fatigue va sortir etc. La méditation est en fait un miroir.
L’ennui pendant la méditation est un concept erroné, une pensée. Être totalement présent n’est pas un ennui mais une grande sensation de vie, de plénitude et de joie intérieure. Simplement, c’est une habitude à prendre si nous avons justement l’habitude de toujours être tournés vers l’extérieur.

Quelle est la position idéale pour méditer ?

Selon les différents courants, il en existe plusieurs. L’important est, si cela est possible, de garder le dos droit et la tête droite, et de veiller à maintenir l’équilibre tension-détente du corps. Mais la méditation est avant tout un état de conscience.

Combien de temps ça dure ?

Cela dépend. Au début, 15 minutes si on pratique seul, c’est déjà bien. Par contre, il faut rapidement se faire accompagner car cela est important pour ne pas pratiquer d’une manière erronée en prenant des mauvaises habitudes posturales ou mentales.
De même, il est plus facile de méditer en groupe car le collectif nous porte et favorise une meilleure concentration (surtout quand on débute).
Est-ce que ça aide d’avoir un fond musical ?
Dans ce style de méditation, non. Par contre, pour la relaxation ça peut aider. Une voix qui guide peut également nous aider à nous détendre plus facilement.

Est-ce qu’il faut avoir les yeux fermés ?

Les yeux sont un régulateur de l’équilibre des ondes cérébrales. Donc, fermer les yeux permet de se calmer, mais cela peut nous faire basculer dans une somnolence et donc aller à l’encontre de la présence consciente que nous cherchons à développer.
Les yeux sont un outil à notre disposition pour équilibrer la tension-détente.

Est-ce que ce n’est pas mieux de faire du sport pour évacuer son stress ou faire le vide ?

Faire le vide est un concept encore une fois erroné, car cela peut être une forme de refoulement, qui va entraîner encore plus de souffrance. Libérer ses tensions par le sport est bénéfique mais cela n’a rien à voir avec la méditation qui, elle, veille à accueillir tout ce qui est. Elle nous permet ainsi de développer en nous un regard intérieur différent face aux évènements générateurs de stress.
C’est un processus d’acceptation à chaque instant de ce qui apparaît et disparaît. 

En quoi ça peut régler mes problèmes par rapport à une psychothérapie ?

La psychothérapie vise à atténuer, ou faire disparaître nos souffrances présentes et/ou passées en travaillant sur nos blessures, traumatismes, manques etc.
La méditation nous reconnecte avec nous-même et avec la vie, avec ses rythmes, avec la présence calme et joyeuse qui siège au plus profond de nous et qui est recouverte par nos mécanismes perceptifs, mentaux, nos croyances. 
C’est retrouver le « vivant » en nous.Et à partir de ce centre, vivre les choses différemment.

Est-ce que toi-même tu médites, et qu’est-ce que ça t’apporte ?

Bien sûr, comment parler d’une pratique sans pratiquer ?
La méditation m’apporte de plus en plus de calme, et une acceptation de ce que la vie me demande de traverser.
Elle me montre également ou sont mes fragilités et mes limites (qui d’ailleurs n’en sont plus à travers ce nouveau regard). 
Je traverse la vie avec bien plus de conscience et de tranquillité malgré les vicissitudes de l’existence.

Est-ce qu’il existe des « méditologues » (la profession de prof de médit’) ?

Il y a deux sortes de voies avec deux types d’enseignants :
  • la méditation bouddhiste zen, tibétaine, orientale avec une organisation maitre-disciple.
  • la méditation de pleine conscience avec une structuration laïque et plus thérapeutique.
Voilà, j’ai répondu à pas mal de vos questions. Si vous en avez d’autres, laissez moi un petit mot  dans les commentaires.
🙂